Les types d’entreprise en France

Publié par Antoine le

entreprise sas sarl

Les différents types d’entreprise en France La création d’une entreprise est une aventure qui nécessite plus que de l’envie. Les personnes qui décident d’en créer doivent savoir comment choisir le statut juridique. Le choix du statut de l’entreprise a des conséquences sociales et fiscales, mais également sur les activités de l’entreprise. En tant qu’entrepreneur, vous pouvez décider sur les différents types d’entreprises qui existent en France.

La SA ou Société Anonyme

La SA est une société dans laquelle les actionnaires ne sont pas responsables des dettes sociales à hauteur de leurs apports. Les droits des actionnaires sont représentés par des actions. Elle ne peut comprendre qu’un seul actionnaire. Elle dispose d’une grande crédibilité vis-à-vis de leurs partenaires.

La SARL ou Société À Responsabilité Limitée

Une SARL est une société dans laquelle les associés sont tenus des dettes de l’entreprise en fonction de leurs apports. Une SARL peut être constituée par une personne physique ou morale, ou entre deux ou plusieurs personnes physiques ou morales. Sa structure évolutive facilite le partenariat. De plus, tout associé a le droit de participer aux décisions de la société, de percevoir les dividendes, de désigner et révoquer le ou les gérants.

La SNC ou Société en Nom Collectif

La SNC est une société dont la forme juridique est adaptée aux entreprises familiales et aux entreprises de petite taille. Tous les associés sont tenus indéfiniment et solidairement des dettes et que toutes les décisions doivent être prises à l’unanimité. La responsabilité des associés est solidaire et indéfinie.

La SAS ou Société par Actions Simplifiées

La SAS est une société qui autorise la création d’une entreprise en étant plusieurs associés. Une SAS est distincte d’une SA grâce à sa souplesse au niveau des associés qui peuvent établir eux-mêmes les règles selon leurs propres compromis. La création de la SAS se caractérise par une grande liberté statutaire. En outre, la loi n’exige aucun capital minimum en SAS. Elle bénéficie d’une grande crédibilité auprès des partenaires sociaux. Mais les règles établies doivent être bien étudiées, réalisables et logiques.

La SCI ou Société Civile Immobilière

La SCI est une société qui accorde aux différents associés d’investir en commun dans l’immobilier pour des activités variées. Elle peut être constituée dans le but de la gestion, de la mise en location et de la construction d’immeubles en vue de leur vente. Sa création a pour avantage la non-application des règles de l’indivision, l’application des avantages fiscaux au bénéfice des associés et la libre organisation de la gestion de la société.

Certains SCPI peuvent être proposées au public pour l’investissement en immobilier mutualisé, on parle alors de SCPI (Société Civile de Placement Immobilier).

L’EI ou Entreprise Individuelle

Une entreprise individuelle est une entreprise dirigée par une personne en son nom propre. En optant pour une entreprise individuelle, vous et votre entreprise ne forme qu’une seule et même personne. Vous serez le seul à décider et libre de vos choix. En revanche, vos patrimoines professionnels et personnels seront fusionnés. L’entreprise individuelle est la mieux adaptée pour des projets à petite envergure, tels que les micros et petites entreprises.

Tous les différents types d’entreprises ont chacune ses propres spécificités, mais c’est dans la décision de votre choix qui vous caractérise et qui vous accompagne dans la réalisation de vos projets. Il est possible qu’un entrepreneur et ses associés puissent changer le statut juridique de leur entreprise et passer à un autre, tout en respectant les conditions nécessaires à appliquer.

Catégories : Finance

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *