Bilan et compte de résultat

Publié par Antoine le

bilan

Un état comptable est un document qui permet de détailler les informations financières d’une entreprise. Lesdites informations peuvent se rapporter à la structure financière de la société, à son patrimoine ou à la mesure de sa rentabilité. Il existe différents types d’états comptables. Les plus connus restent sans doute le bilan et le compte de résultat.

Le bilan

Il s’agit d’un document qui définit l’état du patrimoine détenu par une entreprise à un instant donné. Celui-ci se réalise généralement en fin d’exercice et prend la forme d’un tableau. Le bilan fait partie des outils qui constituent les comptes annuels d’une entreprise. Il est, au même titre que le compte de résultat, obligatoire pour les petites et moyennes entreprises.

Le bilan le plus fréquent en entreprise est le bilan comptable. Ce dernier se construit en s’appuyant sur le plan comptable général. Il permet à une entreprise d’avoir une idée claire de ses avoirs et de ses dettes. Ce qui permet de déterminer efficacement la valeur financière de la structure.

Organisation d’un bilan comptable

Le bilan se compose généralement de deux colonnes lorsqu’il s’agit d’un plan comptable. La première colonne est celle qui se situe à gauche. Elle regroupe les différents actifs de l’entreprise. La seconde colonne de son côté se place à droite et est réservée aux passifs de l’entreprise.

En comptabilité, on désigne par actif tout ce qui est possédé par une société. Il s’agit essentiellement des biens et des créances de l’enseigne. Le passif par contre renseigne l’ensemble des créanciers (associés, banquiers, fournisseurs) de l’entreprise.

Les deux colonnes du bilan peuvent également être séparées en deux blocs différents. Les blocs de la colonne des actifs se résument aux actifs immobilisés et aux actifs circulants. Un actif immobilisé est un actif nécessaire à l’activité de l’entreprise. Il peut s’agir par exemple des machines destinées à la production. Un actif circulant par contre, désigne un actif destiné à appartenir à l’entreprise pour une durée déterminée. Comme exemple d’actifs circulants, nous avons les stocks et les créances.

La colonne des passifs est occupée par les blocs « Capitaux propres » et « Autres dettes ». Les capitaux propres désignent essentiellement le capital social et les réserves. Les autres dettes se rapportent aux obligations comme les emprunts bancaires ou les dettes fournisseurs.

D’autres types de bilan

En dehors du bilan comptable, il existe d’autres formes de bilan comme le bilan financier, le bilan fonctionnel et le bilan prévisionnel.

Le bilan financier est une variante du bilan comptable. Il permet d’avoir rapidement une idée de la capacité de remboursement d’une entreprise. Il est généralement exigé par les banques. Le bilan fonctionnel de son côté met en évidence la structure financière de l’entreprise. Il reprend également les informations du bilan comptable.

S’agissant du bilan prévisionnel, il faut dire qu’il se réalise lors d’une création d’entreprise. Il permet d’avoir une idée sur la santé financière de la future société.

Le compte de résultat

Contrairement au bilan, le compte de résultat d’une entreprise est un écart sur un exercice comptable. Il s’agit d’un document qui permet de présenter l’ensemble des produits et des charges de la société. Son objectif est de servir d’indicateur pour les performances financières réalisées par une entreprise.

Dans son fonctionnement, le compte de résultat aide à dégager le résultat net d’une société à partir des variations liées au patrimoine. Le compte de résultat permet dans un premier temps au fisc de savoir le bénéfice net réalisé par une entreprise. Dans un second temps, il permet aux investisseurs potentiels d’avoir une idée de la rentabilité offerte par l’entreprise.

Si vous voulez en savoir plus sur le compte de résultat je vous conseille de regarder cette vidéo d’Edouard Petit, auteur de l’excellent site Epargnant 3.0 . Il explique les grands principes du compte de résultat, et même que l’on peut faire faillite tout en faisant des bénéfices. Etonnant non ?

Différence entre compte de résultat et bilan comptable

Il s’agit de deux documents qui se ressemblent beaucoup par le fait que les deux colonnes qui les constituent doivent être équilibrées. Néanmoins, là où le bilan comptable résume le patrimoine d’une entreprise, le compte de résultat se limite uniquement à l’année qui vient de s’écouler. Le résultat final d’un compte de résultat tient compte des capitaux propres comme faisant partie des passifs.

Questions et réponses sur les états financiers

Quels sont les états financiers d’une entreprise?

Les états financiers d’une entreprise sont un ensemble de rapports sur la performance financière de l’entreprise. Les trois principaux états financiers sont le compte de résultat, le bilan et l’état des flux de trésorerie.
Il existe trois principaux types de rapports : compte de résultat, bilan et état des flux de trésorerie.
Compte de résultat : c’est une liste qui montre combien d’argent est entré dans l’entreprise à partir des opérations sur une période de temps donnée. Le compte de résultat indique également d’où provient cet argent.
Bilan : Il s’agit d’un état des actifs et des passifs de l’entreprise à un moment donné. Il peut être préparé à tout moment, y compris avant ou après toute transaction.
État des flux de trésorerie : Il s’agit d’un rapport qui montre combien de liquidités sont entrées ou sorties d’une entité.

Qu’est-ce que le compte de résultat ?

Un compte de résultat est un état financier qui résume les revenus et les dépenses d’une entreprise sur une période donnée. Il donne un aperçu de la performance de l’entreprise et aide à projeter les performances futures.
Les actifs d’une entreprise ne sont souvent pas tous liquides ; certains actifs mettent du temps à se convertir en espèces ou doivent être utilisés pour des opérations. L’état des flux de trésorerie d’une entreprise suit combien d’argent entre et sort de l’entreprise au cours d’une période spécifique, en séparant les transactions en espèces des transactions non monétaires, comme lorsqu’un actif est vendu ou lorsqu’un article est acheté à crédit. La différence entre les entrées et les sorties de trésorerie détermine alors si l’entreprise a gagné de l’argent ou perdu de l’argent pour cette période.

Catégories : Finance

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *